Les douze stades du Mondial sont équipés de la technologie vidéo Goal-Control 4-D, qui doit permettre de savoir en temps réel si un ballon a franchi ou pas la ligne de but. Le système fonctionne avec 14 caméras à grande vitesse, 7 pour chaque cage. L’une est placée derrière le but. Les six autres se font face deux par deux, autour de la surface de réparation. «Si le ballon franchit complètement la ligne de but, l’unité centrale (…) envoie en moins d’une seconde un signal visuel (renforcé par une vibration) à la montre-récepteur de l’arbitre. L’arbitre garde cependant le dernier mot pour valider ou non le but», explique la Fifa. Le système a été testé en conditions réelles, lors des Mondiaux des clubs 2012 et 2013, ainsi qu’à la Coupe des Confédérations 2013.