//
vous lisez...
Uncategorized

Coupe du monde 2014 : Pour soutenir Cristiano Ronaldo, le Portugal cherche du

Au-delà de quelques (très) jeunes, Paulo Bento a fait appel aux habitués pour le Mondial. La pré-liste du sélectioneur portugais brille par son absence de surprise. Pour Nicolas Vilas, ce n’est pas le meilleur moyen de rebooster une attaque dépendante de Cristiano Ronaldo.
« Le passé est l’histoire et le futur est la victoire ». Voilà quelle sera la devise officielle de la Seleção au Mondial 2014. Le Portugal, troisième au classement FIFA, foulera les terres bien connues du Brésil. Et avec une délégation presque ordinaire. Lundi soir, Paulo Bento a coché une liste de trente joueurs. Seuls cinq noms ont disparu des élus de l’Euro 2012 (Custodio, Miguel Lopes, Ruben Micael, Hugo Viana et Nélson Oliveira). Le « seleccionador  » opte pour la continuité. Pour un groupe qui s’est forgé dans la douleur  et qui a forcé quelques barrages avant de (dé)rouler, parfois, sur la voie du succès. Les choix de Bento n’ont rien d’étonnants, au fond. Et c’est bien ce qui étonne…

CR7 et …?…

Au Brésil, tous les regards seront portés vers le « Capitão » Cristiano Ronaldo (29 ans). Le porteur du dernier Ballon d’Or sait qu’il devra faire honneur à sa statue, son statut et ses stats. « Ce n’est pas une pression que d’avoir le meilleur joueur du monde parmi nous », assure Paulo Bento. CR7 devrait toutefois sentir quelques frémissements ; la crainte des blessures qui ne l’épargnent plus ; quelques palpitations, celles de son brassard. Car aujourd’hui, tout semble reposer sur le meilleur buteur de l’histoire de la Seleção. A lui seul, en 2013-2014, il a quasiment inscrit autant de buts (50) que l’ensemble des neuf autres éléments offensifs pré-convoqués (55).

CR7 volera sur l’aile gauche du 4-3-3 du Portugal. Le couloir d’en face était réservé à Nani (27). Mais le Red Devil a vécu une descente aux enfers ces derniers mois : trois bouts de matches en 2014 et un petit but sur l’ensemble de sa saison. Varela (29) pourrait lui faire concurrence. Pendant que son club pique du nez, l’allier du FC Porto vit l’uns de ses exercices les plus pleins. Son coéquipier Ricardo Quaresma pourrait bien en profiter. De retour au Dragon depuis janvier, le roi de l’extérieur a été l’un des plus batailleurs de son équipe. Parfois bagarreur… Nul ne parvient à brider la Mustang de 30 ans. Ses coups de sang face au Nacional (1-2) et au Benfica (1-3, en Coupe) vont-ils lui coûter sa place ? Lui dit « garder espoir, jusqu’à la mort ».

Pour Vieirinha (28), le Brésil pourrait être le lieu rêvé pour sa rééducation. Le joueur de Wolfsburg se remet d’une rupture des ligaments croisés. Depuis septembre, il a disputé une demi-douzaine de rencontres. Pour zéro but à l’arrivée. Récemment appelés face au Cameroun (5-1), Rafa (20 ans, Braga) et Ivan Cavaleiro (20 ans, Benfica) devraient être rayés le 19 mai prochain. Le premier pourrait payer la sale saison de sa formation (9e de Liga), le second a plus joué en D2 avec l’équipe B du SLB qu’avec les élus de Jesus.

Qui en pointe ?

Avec six réalisations, Postiga est le deuxième meilleur du Portugal de la phase de qualification. Mais sa dernière œuvre date d’octobre dernier (3-0 contre le Luxembourg). Il faut dire que le buteur de 31 ans peine à se poser. Il a troqué Valence contre la Lazio l’hiver dernier et il traîne, depuis, de vilains pépins (hernie, genou droit). Il y a toujours Hugo Almeida (29 ans) et sa douzaine de buts, mais Bento n’en a jamais fait son premier choix. Reste le prometteur Eder (26 ans), qui risque de manquer de rythme. L’attaquant de Braga s’est fait opéré des deux pieds en l’espace de quelques mois. Postiga et Almeida cumulent 18 buts cette saison sur 60 matches, toutes compétitions confondues. Pas énorme…

Alors, vous aussi, vous vous imaginez un Cristiano Ronaldo en pointe. Mais c’est bien sur le côté qu’il préfère évoluer et c’est bien là qu’il est le plus efficace. Bento avoue avoir songé à une alternative : « Dans une situation normale, d’entrée, non. Mais au cours du match, il peut jouer être accompagné d’un autre coéquipier devant. C’est possible que cela arrive. » Le 4-3-3 deviendrait 4-4-2. Reste à savoir avec qui… Mister Bento va devoir cogiter pour maintenir sa belle moyenne de but en matches officiels

image

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Nous avons besoin de vos commentaires

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :