//
vous lisez...
Uncategorized

La Monnaie de Paris suspend la vente de médailles «Booba»

<btn_impr>

perd sa médaille. Après l’agression dont a été victime l’un des vendeurs de la boutique parisienne d’Ünkut, sa marque de vêtements, la de a décidé de retirer de la vente la médaille éditée à son effigie. <btn_noimpr>

Elle a expliqué ce choix dans un message publié sur Facebook, mercredi soir : «Dans le contexte actuel, la Monnaie de Paris retire de la vente et jusqu’à nouvel ordre les médailles « Booba » éditées en 2012 à l’occasion de la Nuit Blanche à Paris».

«Un contexte de confrontation et de violence»

 
 

Si «la Monnaie de Paris soutient naturellement la liberté d’expression des artistes avec lesquels elle collabore», explique-t-elle, «elle ne peut associer le travail de ses artisans d’art ni son image de service public à des personnes contribuant à un contexte de confrontation et de violence».

Lundi, le rappeur Rohff, rival de Booba, s’est rendu dans la boutique Ünkut de Paris avec sept ou huit autres personnes et a agressé physiquement un vendeur. Ce dernier a été transporté à l’hôpital dans un état grave, mais ses jours ne sont pas en danger.

Des mois d’affrontements verbaux

Rohff, qui a été mis en examen et placé en détention provisoire jeudi pour «violences volontaires en réunion et avec préméditation», semble avoir répondu à une provocation de Booba, qui l’avait invité dimanche soir, sur Instagram, à le retrouver à Paris pour régler ses comptes. Elle faisait suite à des mois d’affrontements verbaux

La Monnaie de Paris conclut son message en «(souhaitant) que les conditions d’une reprise de la collaboration (avec Booba) puissent être à nouveau réunies, dès lors que la musique redeviendra le champ de l’échange et de l’écoute, dans le respect de chacun».

Lundi, le rappeur Rohff, rival de Booba, s’est rendu dans la boutique Ünkut de Paris avec sept ou huit autres personnes et a agressé physiquement un vendeur. Ce dernier a été transporté à l’hôpital dans un état grave, mais ses jours ne sont pas en danger.

Des mois d’affrontements verbaux

Rohff, qui a été mis en examen et placé en détention provisoire jeudi pour «violences volontaires en réunion et avec préméditation», semble avoir répondu à une provocation de Booba, qui l’avait invité dimanche soir, sur Instagram, à le retrouver à Paris pour régler ses comptes. Elle faisait suite à des mois d’affrontements verbaux

La Monnaie de Paris conclut son message en «(souhaitant) que les conditions d’une reprise de la collaboration (avec Booba) puissent être à nouveau réunies, dès lors que la musique redeviendra le champ de l’échange et de l’écoute, dans le respect de chacun».

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Nous avons besoin de vos commentaires

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :